Pourquoi mes parents sont- ils mes parents ?

Une Femme et un homme se sont sentis appelés l’un vers l’autre et ont contribué à la reproduction d’un être qu’ils ont appelé leur enfant. Souvent, les circonstances d’accueil et l’environnement ne sont pas propices à l’épanouissement réel de cet être nouvellement arrivé comme le pense la plupart des enfants, et quelques fois cela est vrai. Dans les deux cas, les parents font tout leur possible pour accueillir dans de bonnes conditions cet individu. Ils l’aiment très fort car c’est la chair de leur chair, croient-ils souvent. Comment se fait-il donc qu’à l’âge adulte, l’homme ne soit pas pleinement satisfait de sa vie, qu’il ait des blocages, des blessures, des comportements inadaptés ou trop adaptés ?




La pensée générale très répandue dans toute la société, renforcée par la psychologie, dit que nos blessures et toutes sortes de choses qui nous empêchent de vivre vraiment viennent de notre petite enfance, de notre enfance et des relations que nous avons eues avec nos parents.

Et comme tout le monde a des problèmes, des émotions bloquées, des traumatismes plus ou moins profonds, quel que soit le milieu social, la race, et le genre, j’en déduis qu’il n’y a aucun vrai « bon » parent sur la terre, car ils sont la cause de tous nos malheurs.

Alors que pour moi, j’ai compris que ce sont des êtres qui font de leur mieux, avec les qualités et les défauts qui sont les leurs. Leurs comportements ne sont pas dirigés contre nous pour absolument nous faire souffrir. Ce sont des êtres qui souffrent, et se battent avec eux-mêmes, qui ont aussi leurs propres blessures et problèmes de conscience comme n’importe quel autre être humain de cette terre. Ils ne peuvent faire que ce qu’ils font, et il faut l’accepter !


Et si les enfants venaient de plus loin ?

Un enfant, comme tout être humain, n’est pas composé que d’un corps physique de chair et d’os, il a des corps subtils ou énergétiques, c’est aussi une âme, et un micro univers au cœur duquel se trouve un atome divin auquel la conscience doit se relier en le réactivant. Pour cela, Cet atome a besoin d’un corps pour se manifester et vice versa. Donc le but de la venue sur terre d’un enfant c’est de pouvoir réactiver cet atome à l’aide d’expériences vécues consciemment, dans l’acceptation et l’amour, qu’elles soient apparemment « bonnes » ou « mauvaises » pour lui, parce qu’il les a choisies. Par cette vie consciente, il va aussi permettre à l’atome de chaque membre de sa famille (de chaque être humain qu’il rencontre) d’évoluer selon sa propre mission. C’est cela que j’appelle la spiritualité !



Donc la venue d’un enfant sur terre à travers nous se décide sur un autre plan que nous pouvons à peine imaginer. Les parents y participent finalement que par l’énergie qu’ils dégagent et qui attire une âme d’un certain niveau d’évolution.


Moi j’ai eu un père absent à cause de son travail dans ma jeunesse, je me suis sentie abandonnée en tant que petite fille surtout que j’étais sa princesse. Je lui en ai voulu pendant plusieurs années, j’étais en colère aussi. Cela m’a permis, comme je le constate maintenant depuis plusieurs années, de me relier à la nature, fusionner avec elle car j’allais tout le temps me réfugier dans la forêt, pour parler aux arbres, aux plantes, au ciel, et aux étoiles de toutes les émotions que j’éprouvais contre mon père à chaque moment.

C’est là que j’ai commencé à me relier à mon être spirituel au plus profond de moi-même. Maintenant je peux dire : Merci papa ! Merci maman !

Merci d’avoir été ce que vous avez été pour moi, un déclencheur pour que je comprenne ma mission de vie.


Nos parents ne sont que des passeurs et nos enfants ne sont pas nos enfants !

En fait, au cours ma transformation spirituelle et du travail sur soi qui accompagne cette transmutation, c’est devenu évident qu’une âme, chaque âme choisit le milieu, la race, la famille, le lieu dans lequel elle va s’incarner. Nous avons choisi notre famille et pas une autre, spécialement pour cette incarnation ; car l’âme est attirée par des parents dont elle sait qu’ils pourront stimuler l’expression de ses qualités et l’aider à exprimer ce qu’elle est venue vivre et accomplir.


Souvent, l’âme de l’enfant choisit une qualité qu’elle souhaite plus particulièrement venir exprimer et, ou stimuler chez ses parents et son entourage, par exemple la compassion, le lâcher prise, la tolérance, l’amour universel. Chaque membre de notre famille est là pour nous aider à révéler, à développer ou à transcender un aspect de nous-même. Tout ceci pour une transformation spirituelle qui va aider beaucoup d’autres personnes parce que, pour moi, c’est le but ultime de la vie sur cette terre.




Par des lois électromagnétiques, l’âme est attirée vers telle ou telle famille, et sait ce qu’elle va vivre avec cet environnement-là. Seulement, la coupe de l’oubli agit et une fois l’âme dans le corps, elle oublie plus ou moins toutes ces informations. Ce qui pousse généralement les humains à accuser les autres de leurs malheurs et surtout les parents.

Ce n’est pas pour se culpabiliser, se flageller encore une fois, non ! C’est juste pour mettre chaque chose à sa place, et travailler à l’acceptation de nos expériences de vie pour bien vivre pleinement la vie que NOUS avons choisie de vivre avec amour. Accepter que nos parents ont joué leur rôle à la perfection et qu’ils nous aiment ; et accepter ce qu’ils ont à guérir à travers la présence d’un enfant comme toi.


Cela donne le droit, à chaque être, à chaque âme d’être elle-même et de vivre une vie épanouie parce qu’elle l’a choisie !!!

7 vues0 commentaire